24 mars 2017

L'usine à jazz de Saint-Céré à Souillac

Le Théâtre de l'usine et son partenaire jazz Souillac en jazz proposaient Antoinette trio il y a quelques jours à Vayrac.
La Dépêche du midi sous la plume et l’œil averti de Daniel Verdier en a très bien rendu compte:


"Julie Audouin, Arnaud Rouanet et Tony Leite ont suivi des parcours artistiques musicaux différents. Pourtant, ils se sont rencontrés et forment depuis maintenant quatre ans un groupe de jazz atypique mais ô combien attachant et talentueux. Ils se sont produits vendredi 17 mars au cinéma de Vayrac, devant une centaine de personnes, pour un concert proposé par le théâtre de l'Usine en partenariat avec Souillac en jazz.


Après une brillante formation classique, la clarinettiste Julie Audouin évolue vers une musique plus libre sous l'influence de Denis Badault. En parcourant le monde entier, le saxophoniste Arnaud Rouanet a fait des rencontres musicales exceptionnelles comme Michel Portal ou Archie Shepp. Tony Leite, guitariste autodidacte, est attiré très tôt par le jazz et les musiques sud-américaines. Ils sont engagés tous trois dans la Compagnie 3x2 + 1, dont fait partie intégrante Antoinette Trio, et qui réunit des artistes singuliers d'horizons différents autour de la notion de «créolisation» : «Une aventure artistique porteuse de diversité, d'inattendu, d'échange et de créativité» dit Arnaud Rouanet.
Les spectateurs présents à Vayrac ont pu constater l'énergie de ces trois musiciens réunis dans un instrumentarium inhabituel mais complémentaire : volupté de la musique classique avec Julie Audouin et ses flûtes, richesse des musiques populaires lusophones avec Tony Leite et ses guitares, enfin les saxophones et clarinettes d'Arnaud Rouanet qui nous entraînent vers un jazz classique et revisité.
Une heure et demie de concert, une musique surprenante, des dialogues entre instruments amusants ou mélancoliques, des solos magnifiques, des voix qui amplifient encore ces sentiments. Un vrai régal pour les oreilles."

Prochain concert de jazz : 
Lorenzo Naccarato trio salle du Bellay à Souillac le vendredi 28 avril à 20h30, 
réservation au 05 65 38 28 08 et www.theatredelusine-saintcere.com

19 mars 2017

Les 15e Victoires du jazz



Le vote a lieu en deux tours, le premier du 16 au 31 mars 2017 et le second du 7 au 21 avril.
Cette année, six prix : L’artiste de l’année (214 musiciens), L’artiste qui monte – Prix Frank Ténot - (46 propositions), L’album sensation (317 sorties), La voix de l’année (45 chanteurs ou chanteuses), Le groupe de l’année (ils sont 136) et L’album inclassable (111 sorties  caractérisées par une forte ouverture vers d’autres esthétiques telles que musique classique, chanson française, rock, musiques du monde ….). Et le jeu consiste pour les 200 membres de l’Académie à voter pour un artiste ou album dans chaque catégorie, … c’était plus facile avec Jacques Martin, ils avaient tous gagné …
Votre serviteur membre du collège des festivals, va poster son bulletin, le cachet de la poste faisant foi !
A suivre
Robert Peyrillou

07 mars 2017

Antoinette trio à Vayrac le 17 mars



Antoinette Trio est singulier à plus d'un titre, à commencer par son instrumentarium. 
Une flûte, une clarinette basse et une guitare, voilà une association qui est la promesse d'un son original et qui fait référence aux parcours musicaux très différents des trois membres de ce trio hors normes.
Julie Audouin, flûtiste et piccoliste reconnue (deux médailles d'or du conservatoire de Toulouse  et  de l'Ecole Normale de Musique de Paris), est concertiste classique.
Arnaud Rouanet, après des débuts à la clarinette puis au saxophone ténor, s'est vite tourné vers le jazz avant d'intégrer la Compagnie Lubat, l'Infinity Orchestra de Kahil El Zabar.
Il fut aussi co-directeur de la Cie 3db | Trio d’en bas.
Quand à Tony Leite, guitariste de formation, il vient de la musique populaire et travaille fréquemment pour le théâtre. Il pratique, de part ses origines, la guitare portugaise, cet instrument qui s'apparente aux mandolines.
C'est d'ailleurs à Antoine et à ses racines que le trio doit l'orientation originelle de son répertoire vers les musiques et les cultures d'origine portugaise que l'on peut croiser aux quatre coins du monde
Puis vient la création, la composition individuelle et collective au sein d’Antoinette Trio. 
La notion de Créolisation chère à Édouard Glissant et celle de Folklore imaginaire pousse les frontières de la lusophonie, les fait voler en éclat ! 
Un folklore imaginaire se dessine alors, emprunt de poésie, de contrastes, de sensibilité et d’humour : toute la richesse et la diversité des trois artistes composant Antoinette.
De la complicité artistique et humaine des trois musiciens et du mélange de leurs origines musicales nait le «Tout Monde», où toute rencontre produit de l'imprévisible.

Cinéma de Vayrac vendredi 17 mars à 20h30

Organisé par le Théâtre de l'usine de Saint-Céré en partenariat avec Souillac en jazz.
Réservations: 06 65 38 28 08 www.theatredelusine-saintcere.com

28 février 2017

1ères rencontres culturelles de Cauvaldor



Le service culture de l’intercommunalité Cauvaldor a proposé le jeudi 23 février 2017 à Carennac 
« Les premières rencontres culturelles de Cauvaldor » à destination des acteurs culturels du territoire. Cette journée était organisée dans le cadre de la présentation du nouveau contexte territorial et de la compétence culture et patrimoine votée en décembre dernier par la communauté de communes Cauvaldor.
Cet évènement a réuni plus de 120 participants (écoles de musique, cinémas, artistes, festivals, associations culturelles, bibliothèques, éducation populaire, élus à la culture, etc.). Souillac en jazz était représenté par Fabienne Kowalik, Alain Cartier et Robert Peyrillou.
L’accueil de la journée fut lancé par Gilles Liébus, président de Cauvaldor, Freddy Terlizzi, vice-président à la culture et Valentine Boé, responsable du service. Ils ont ensuite présenté le service culture à travers la nouvelle compétence et ont clarifié le positionnement de Cauvaldor. Sandra Poignant, responsable du Pays d’art d’histoire a fait une brève présentation des actions liant patrimoine et culture....
L’après-midi était consacrée à 7 ateliers, dont l’objectif était d’imaginer de manière collective des actions et projets qui pourraient être développés dans le cadre de la compétence culture. Les participants ont pu échanger autour de différentes thématiques : la mise en réseau des acteurs culturels, la structuration de la communication et la lisibilité de l’offre culturelle, l’implication des citoyens et la notion de droits culturels (loi NOTRE article 103), le développement du public. D’autres ont pu s’interroger sur les services culturels de proximité de demain, vers une mutualisation des services (Troisième Lieu) ou encore les pratiques culturelles de demain et pour finir l’éducation artistique et culturelle des jeunes (6 mois à 18 ans).
photo Les Cubiténistes texte Cauvaldor

04 janvier 2017

3 jours de jazz dans la vallée

Souillac en jazz collabore aveec le Théâtre de l'usine de Saint-Céré pour proposer des concerts de jazz. Après Lou Tavano en novembre et le succès de ce spectacle, voici venus les premiers concerts de 2017.

Le jeudi 19 janvier au théâtre de l'usine à Saint-Céré, le groupe La Recette : une musique aux influences de la Soul, du Jazz, du Rock et de la Pop : des clins d’œil au passé dans une musique bien ancrée dans le présent, et tournée vers le futur. Cette diversité fait la force et le son du groupe : moderne, cosmique, énergique. On se souvient des mélodies, on les fredonne, on danse.


Le vendredi 20 au Cantou à Floirac et le samedi 21 au théâtre de l'usine, le duo Echoes of spring. Alain Barrabès et Jérôme Gatius, c’est «la musique en duo qui s’appuie sur des rythmes enjoués et dansants » comme le dit Jean-Claude Doignie de Bassin’jass, rythmes comme ceux de Jelly Roll Morton, historien et théoricien du jazz. Ce dernier était comme le dit André Hodeir, un « demi-dieu pour d’innombrables amateurs de jazz de l’après guerre ».

Aujourd’hui, je fais miens ces mots de Sim Copans dans la préface de Mister Jelly Roll d’Alan Lomax en 1964 : «Le jazz est comme une rivière emportant tout, cherchant de nouvelles voies, souvent débordant ses rives. Mais cette rivière ne serait rien sans ses affluents sans Louis Armstrong, Sidney Béchet et Jelly Roll Morton ». Ce dernier comme d’autres : Willie Smith « The lion », Fats Waller et son « Alligator crawl » ne sont pas des affluents oubliés du jazz, de nombreux jazzmen contemporains leur rendent hommage comme Post K de Jean Dousteyssier, qui, largement influencé par le free jazz des années 60-70 et par la musique improvisée européenne des vingt dernières années, invite à une musique populaire, à la fois riche et savamment déstructurée.
Alain Barrabès sera pour deux soirs le « Seigneur des touches noires » comme aimait à se nommer Mister Jelly Lord ! et Jérôme Gatius « le symbole du jazz » comme Duke Ellington qualifiait Béchet.

renseignements, réservations : 

En ligne : www.theatredelusine-saintcere.com
Par téléphone : 05 65 38 28 08
Au théâtre : mardi, jeudi et vendredi 14h-18h, mercredi 9h-12h/14h-18h
Les jours de représentation 2h avant le spectacle.

28 décembre 2016

Aux crayons, Frédéric Médrano



Le dessinateur-illustrateur-auteur de bandes dessinées Frédéric Médrano a suivi toute la semaine de l’édition 2016 de Souillac en Jazz, crayon et carnets à la main. Intégré dès les premiers jours à l’équipe de bénévoles, il a partagé les réunions et les repas. Il a assisté à tous les concerts, à la randonnée, aux animations de rues. Il a arpenté Souillac, guidé par la musique et par son plaisir de dessiner. Il a restitué son travail dans un ouvrage édité par l’Association pour le festival de jazz Sim Copans de Souillac : Souillac en Jazz. Carnet 2016. Y apparaissent les silhouettes des musiciens Shabaka Hutchins, Dave Douglas, Omar Sosa, Jacques Schwarz-Bart, ainsi que toutes les formations qui ont joué pendant toute la semaine dans les différents à Souillac et dans les villages. Les illustrations sont accompagnées du récit du quotidien d’un spectateur bien particulier, avec les anecdotes glanées « de l’intérieur ». Une belle façon de découvrir ou de retrouver les airs et les ambiances de cette semaine de juillet.
Marie-Françoise